Daniel Grataloup

Docteur de l’UNIVERSITE PARIS I Panthéon-Sorbonne
Architecte SIA
Urbaniste
Architecte d’intérieur designer CATUCAD
Professeur d’Arts plastiques
Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres

Né le 25 décembre 1937 en France, à Lyon, 4ème arrondissement.
Nationalités : Française et Suisse.

  • 1942 – 1957
    Etudes classiques,
    juridiques et comptables à Lyon.
  • 1957
    Création d’une importante collection
    de carrés de soie pour la Haute Couture française.
  • 1957 – 1960
    Ecole des Beaux-Arts de Lyon.
  • 1960 – 1963
    Centre d’Art et de Techniques Union Centrale des Arts Décoratifs de Paris Diplômé CATUCAD avec félicitations du jury.
  • 1966
    Réalisation d’une villa au Tignet (France)
  • 1966
    Prise d’un brevet de construction.
    Classification internationale: E 04 h 1/100
  • 1967 – 1968
    Installation à Genève.
  • 1969 – 1970
    Réalisation avec cette nouvelle technologie du Temple Saint-Jean
    à la Chaux-de-Fonds (Suisse)
  • 1972
    Réalisation d’une villa à Anières (Suisse).
  • 1973 – 1974
    Construction d’une maquette géante (Surface: 100m2, Hauteur: 4m, Poids: 1200 Kg) représentant un ensemble urbain
    sur le principe du module habitable privé d’après les conceptions de Daniel Grataloup. Présentée dans sa totalité à Neuchâtel en 1974,
    à Zurich en 1975, à Lyon et à Genève en 1976
    et partiellement dans les villes de:
    Sion, St-Gall, Lucerne, Lausanne et Lugano.
  • 1974
    Réalisation d’une villa
    pour une handicapée physique
    et son époux. Genève (Suisse).
  • 1976
    Réalisation d’une villa avec piscine
    et terrasse panoramique à Lissieu (France).
  • 1976
    Réalisation d’une villa à Conches,
    Genève (Suisse).
  • 1977 – 1994
    Chargé de cours à l’ENSET.
    Cachan, France.
  • Depuis 1985
    Professeur d’Arts Plastiques à Genève.
  • 1986
    Publication du livre:
    “Pour une nouvelle architecture”,
    éd. A. Krafft et Bibliothèque des Arts,
    Paris-Lausanne.
  • 1992
    Proposition pour la traversée de la rade
    Voir articles »
  • 1987 – 1996
    Recherches architecturales.
    Etudes de nouveaux matériaux composites recyclables.
  • 1996
    Reçu
    Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.
  • 1997
    Devient membre de la
    “American Association for the Advancement of Science”
    Voir membership »
  • 1999
    La villa d’Anières est sélectionnée pour être classée parmi les meilleures architectures réalisées entre 1919 et 1975 à Genève.
  • 2001
    Le Temple de La Chaux-de-Fonds est classé par le Conseil d’État de la République et canton de Neuchâtel (Suisse).
  • 2001
    Reçu Docteur de l’UNIVERSITE PARIS I
    (Panthéon-Sorbonne).
    Thèse: “Architecture-Sculpture,
    Théorie, Projets et Réalisations”.
  • 2002
    Publication du livre:
    ARCHITECTURE pour les dieux pour les hommes
    éd. Le Tricorne, Genève.
  • 2002 – 2003
    Construction d’un grand restaurant
    sur deux niveaux à El-Amria,
    Temouchent (Algérie).
  • 2002 – 2003
    Réalisation de la villa El-Ançor, près d’Oran (Algérie).
  • 2003
    Reçu
    Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.
  • 2004
    Construction du Musée du Dinosaure, Sfissifa, Wilaya de Naama (Algérie).
  • 2004 – 2006
    Elaboration du grand développement résidentiel et touristique de Bouzedjar (Algérie): 118 petites villas, 57 grandes villas, 4 motels,
    2 grands hôtels, un centre de balnéothérapie,
    une salle polyvalente indépendante,
    une salle de conférences,
    un night-club, 12 commerces, un golf
    et un centre d’information et de méditation.
  • 2007 – 2008
    Début des travaux de cet ensemble.
  • 2010 – 2011
    Réalisation des 118 premières petites villas.
  • 2012
    Acquisition par
    le Musée d’Art Moderne de New York (MoMA)
    de 90 dessins, 60 plans, coupes, perspectives
    et de 6 grandes maquettes
    de 100 cm à 220 cm de hauteur.
  • 25 Février 2015
    La villa de Conches est inscrite à l’inventaire des immeubles dignes d’être protégés par le Département de l’Aménagement du Logement et de l’Énergie de la République et Canton de Genève.
  • 27 Juillet 2016
    Par arrêté du Conseil d’Etat de Genève,
    la totalité des œuvres de Daniel Grataloup
    entre dans le patrimoine de l’Etat de Genève.
    Plans, maquettes, dessins, gravures, peintures,
    sculptures, prototypes de haute couture et
    une importante photothèque d’architecture.
    La gestion de ce fonds est délégué
    à l’office du patrimoine et des sites.
  • 5 Octobre 2016
    Cérémonie de remise du fonds d’atelier de l’architecte Daniel Grataloup à l’État de Genève
    Voir article »


    Depuis 1957, Daniel Grataloup:

  • a effectué de très nombreux voyages d’étude dans le monde entier: Egypte, pays du Moyen-Orient, Cambodge, Japon, Chine, Etats-Unis, Mexique, Brésil, Pérou, Guatemala, etc.
  • élabore des projets (environ 50) d’après ses nombreuses recherches pour Lyon, Cannes, Monaco, la Suisse, le Canada, les Caraïbes, la France, l’Arabie saoudite, la Grèce, l’Iran, l’Allemagne, l’Algérie, la Roumanie, les Emirats, le Koweit, le Japon et la Chine.
  • réalise diverses architectures d’intérieurs: appartements, magasins, night-clubs, etc.
  • présenta ses travaux dans de nombreuses expositions en France, en Suisse, aux Etats-Unis, en Algérie et en Pologne.
  • crée divers meubles: tables, sièges, lits, bureaux, lampadaires, etc.
  • réalise de grands bas et hauts reliefs, des tapisseries, des sculptures, des dessins, des peintures et des gravures.
  • donne de très nombreuses conférences en France, en Italie, en Suisse, en Roumanie, en Algérie, etc.

Depuis 1958, les travaux de Daniel Grataloup ont fait l’objet de très nombreuses parutions: livres, presse écrite, radio, télévision, etc. Publications en quatorze langues.

Principales acquisitions de : peintures, gravures, sculptures, livres de poèmes illustrés, etc. par la Bibliothèque de Berne, le Fonds de Décoration de Genève, le Guggenheim Museum de New York, la Rosenwald Gallery à Philadelphie, le Museum of Modern Art (MoMA) de New York et par diverses institutions et de nombreux collectionneurs dans le monde.



Aperçu des conceptions architecturales de Daniel Grataloup

L’architecture devrait être l’expression réelle et vivante des circulations, des mouvements et des besoins des individus qui l’utilisent pour devenir une authentique sculpture habitable dont chaque forme révèle une fonction. Au lieu de volumes géométriques à priori, cette conception donne des ensembles de volumes libérant des espaces aux formes et aux lumières changeantes suivant le rythme naturel des mouvements qui déterminent les dispositions de toutes les fonctions mobilières et mécaniques de l’habitat.

L’expression des gestes et des circulations n’est traduisible que par la courbe: lignes plus ou moins tendues et non cercles, arcs de cercles ou autres portions géométriques régulières.

Cette conception conduit à la création de structures autoportantes et d’enveloppes aérodynamiques résistantes aux plus grands vents, antisismiques, adaptables à tous les programmes et à tous les terrains. Ces constructions sont réalisées in situ dans l’espace.

1. Les principales caractéristiques sont les suivantes:

  • une parfaite intégration dans les paysages
  • l’extrême souplesse de la conception et de la mise en oeuvre permettent de réaliser des variantes architecturales à l’infini
  • l’homogénéité des formes architecturales légères et autoportantes donnant des constructions aérodynamiques donc résistantes aux ouragans et antisismiques sans fondations importantes particulières.
  • un système constructif adaptable dans tous les cas: villas, immeubles, bâtiments publiques, agricoles ou industriels, monuments, etc.
  • la possibilité, au moment de la construction, d’incorporer des aménagements intérieurs économiques et durables tels que les sanitaires, les rangements, les éclairages, les cheminées, etc.

2. Les avantages, sur le plan technique, sont les suivants:

  • des constructions réalisables sans coffrages ni grues
  • la suppression des structures traditionnelles au profit de formes autoportantes continues
  • une grande économie d’eau grâce au système de la projection à sec
  • l’utilisation d’un matériau unique pour l’extérieur et l’intérieur: le béton projeté
  • l’élimination des éléments rapportés tels que: charpentes, couvertures, zingueries, huisseries, lustrerie, etc.

3. Les qualités de ce type d’habitat permettent:

  • une grande sécurité obtenue par la solidité et l’utilisation de matériaux ininflammables ou autoextinguibles
  • une excellente isolation thermique et phonique
  • des installations de chauffage incorporées et facilement dosables
  • des intérieurs très fonctionnels et personnalisables
  • une grande sensation d’espace dans des volumétries enveloppantes et sécurisantes offrant des ambiances variées et chaleureuses
  • des perspectives toujours renouvelées grâces aux jeux subtils des courbes dans les lumières naturelles ou artificielles
  • une grande facilité d’usage et d’entretien
  • des réalisations très économiques au niveau de la construction et de l’entretien

Des réalisations architecturales issues des principes énoncés ci-dessus existent depuis plus de quarante ans et donnent entière satisfaction.

Ces réalisations ont fait l’objet de très nombreuses publications à l’échelle mondiale (14 langues) et certaines ont été classées.

Cérémonie de remise du fonds d’atelier de l’architecte Daniel Grataloup à l’État de Genève, le 5 Octobre 2016.